Rechercher 

Sur les canons de la Sainte messe: Du concile de Trente à Vatican 2 
Vatican 2 et Concile de Trente.

En ce qui concerne le "dogme" de la présence réelle du Christ dans les saintes espèces, difficile d'être plus clair que le concile de Trente (de fait, là où je ne voyais - un peu rapidement - qu'un seul dogme, les pères conciliaires du concile de Trente ont en vu une dizaine).

Cela étant dit, s'il n'y avait pas eu le dernier "motu proprio" de Benoit XVI sur la modalité extraordinaire du rite romain, on pourrait presque penser que les pères conciliaires de Vatican 2 devraient être frappés d'anathèmes, si je cite ce qu'écrivaient les pères conciliaires du concile de Trente (cf. paragraphe 9):

Canons sur le très saint sacrifice de la messe

1. Si quelqu’un dit que, dans la messe, n’est pas offert à Dieu un véritable et authentique sacrifice ou qu’être offert ne signifie pas autre chose que le fait que le Christ nous est donné en nourriture : qu’il soit anathème.

2. Si quelqu’un dit que par ces mots : Faites ceci en mémoire de moi, le Christ n’a pas institué les apôtres prêtres, ou qu’Il n’a pas ordonné qu’eux et les autres prêtres offrent Son corps et Son sang : qu’il soit anathème.

3. Si quelqu’un dit que le sacrifice de la messe n’est qu’un sacrifice de louange et d’action de grâces, ou simple commémoration du sacrifice accompli sur la Croix, mais n’est pas un sacrifice propitiatoire ; ou qu’il n’est profitable qu’à celui-là seul qui reçoit le Christ et qu’il ne doit pas être offert pour les vivants et les morts, ni pour les péchés, les peines, les satisfactions et les autres nécessités : qu’il soit anathème.

4. Si quelqu’un dit que, par le sacrifice de la messe, on commet un blasphème contre le très saint sacrifice du Christ accompli sur la Croix ou qu’il en constitue un amoindrissement : qu’il soit anathème.

5. Si quelqu’un dit que c’est une imposture de célébrer la messe en l’honneur des saints et pour obtenir leur intercession auprès de Dieu, comme l’entend l’Église : qu’il soit anathème.

6. Si quelqu’un dit que le canon de la messe contient des erreurs et qu’il doit être abrogé : qu’il soit anathème.

7. Si quelqu’un dit que les cérémonies, les vêtements et les signes extérieurs dont l’Église se sert dans la célébration de la messe sont plutôt des dérisions de l’impiété que des marques de piété : qu’il soit anathème.

8. Si quelqu’un dit que les messes où seul le prêtre communie sacramentellement sont illicites et doivent donc être abrogées: qu’il soit anathème.

9. Si quelqu’un dit que le rite de l’Eglise romaine, selon lequel une partie du canon et les paroles de la consécration sont prononcées à voix basse, doit être condamné; ou que la messe ne doit être célébrée qu’en langue vulgaire; ou que l’eau ne doit pas être mêlée, dans le calice, au vin que l’on doit offrir, parce que cela est contraire à l’institution du Christ : qu’il soit anathème.

Mon interrogation est donc la suivante: aucun dogme, par définition du mot, ne peut jamais être remis en cause. Les évêques réfractaires au motu proprio de Benoit XVI - nombreux en France - devraient-ils être frappés d'anathème?


B.L.



[ Ajouter un commentaire ] ( 124 lectures )   |  permalien  |   ( 3 / 2898 )
Des homélies pleines de Vie, d'Espérance et de Charité 
Comment ne pas signaler, au moment où la France apparaît de plus en plus comme la fille athée de l'Eglise, un prêtre en terre de mission, à Marseille, le "curé d'Ars de la Canebière", et son site, où ses homélies sont mises en ligne depuis bientôt deux ans, de l'amour en éclats: http://www.delamoureneclats.fr/

[ Ajouter un commentaire ] ( 121 lectures )   |  permalien  |   ( 3 / 2817 )
L'apport de Tresmontant 
Tresmontant, philosophe, a passé la dernière partie de son existence à montrer que l'athéisme était, d'un point de vue scientifique et philosophique, littéralement "impensable". En d'autres termes, si l'on raisonne "rationnellement", avec les données scientifiques actuellement connues (disons depuis les années 1970), il est impossible de réfuter l'existence de Dieu, un Dieu créateur de l'Univers.


[ Ajouter un commentaire ] ( 122 lectures )   |  permalien  |   ( 2.9 / 2543 )

| 1 |